AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Guide du forum  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur Lost Universe !
Forum RPG inspiré de Sword Art Online • Avatar manga 200*320px • 15 lignes minimum • Un staff présent • une bonne ambiance • De nombreux concours et activités ! • Plus de deux ans d'ancienneté !

♥ N’oubliez pas de voter pour nous toutes les deux heures !


Prédéfinis


Le forum est réouvert ! Le forum a été réinscrit sur les top-sites merci de voter pour nous !

 

 Nineteen, so badass ~ [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Nineteen, so badass ~ [Terminée]   Sam 18 Aoû - 22:20



© Kichupa
Introduction

• Pseudo: Nineteen
• Prénom: Ehma
• Nom: Perez
• Métier: Voleuse
• Age: 23 ans
• Groupe: Player-Killer

Et en vrai?

• Prénom/Pseudo: Kichupa, mais sinon j'm'appelle Hélène ~.
• Comment avez vous connu le forum?: Top Site =D
• Suggestion d'amélioration: Corriger les fautes dans le contexte et le modèle pourrait être un bon point, justifier automatiquement le texte des posts et mps pourrait en être un autre. Ah et est-ce qu'une map lvl 40-50 est prévue ? Parce que je ne trouve que la 20-40 et la 50-60 =D
• Avatar: Alicel Lidell de Alice Madness Returns
• Personnage prédéfinis ?: [ ✓ ][/color]
Caractère & physique

Je suis l'ombre de Nine et elle demeure la mienne. Nous sommes deux morceaux d'âme, yin et yang, qui s’enlacent et se lassent. Des cheveux d'une obsidienne aussi impénétrables que ma pensée rivalisent avec deux émeraudes qu'une méiose a incrusté dans un visage trop pâle. Un visage de poupée, que j'ai voulu déchirer et que j'ai finalement accepté comme il était. Même Nine s'en accommode ; ni elle ni moi n'avons eu le choix, de toute manière.

Je suis de ceux qui se font au destin comme on se fait à une coiffure ratée, comme celle qui me descend le long des épaules. Je n'ai jamais souhaité de mal de personne, sauf peut-être de moi-même, ou de Nine.
J'accorde au hasard ses mystères, à la vie son indécence, à ma position une injustice dont j'ai déjà oublié le sens. Il me semble nager dans un rêve perpétuel, perpétuellement glauque, glauquement violent. J'ignore les traits de la méchanceté, qui se cachent dans la noirceur de mon indifférence. Ma vie est un clair obscur ; je la sens vouée à l'échec et Nine me dit qu'on doit vivre et puis c'est tout.

Je ne me suis jamais sentie autant exister que dans un monde virtuel, une simple prolongation, en fait, du monde fait d'apparences auquel on m'avait accroché, comme un bestiole qu'on expose en vitrine. Une démarche saccadée, des yeux remplis d'une haine contre une entité à la forme changeante, des genoux cagneux, ingrats valets de jambes, qui portaient un corps squelettique, long, comme un filet de fumée.
Mais cela, c'était avant.

Sans prise de tête, sans autre but que celui d'errer, j'aime à vagabonder dans ce monde comme je vagabonderais dans un rêve éveillé. Je ne crains rien ni personne, par témérité ou peut-être par inconscience de leur existence. C'est Nine qui, sous les traits d'une pensée similaire à la mienne, me fascine et me façonne, tel un professeur. C'est la leçon d'un nouveau monde, une protection contre ses parasites qui pourraient me faire souffrir, comme dans l'au delà.

Je suis malade de vie, malade d'amour, malade de Nine. Et ensemble, nous formons un être, un corps et un esprit, qui se baisent de haine sous un patronyme trop bête, celui de la naissance d'une décadence, celui de la naissance d'une amie.

Je parle peu. Nine en revanche, parle beaucoup ; elle me vole ma bouche, et sous cet anesthésiant de la peur qu'est la colère, dévoile un flot incompréhensible d'attaques. Je la cache sous une discrétion légendaire, comme si je protégeais une partie de moi-même trop jeune, trop puérile, pour prendre ce monde à bras le corps et lui dire « Je t'emmerde ».




Histoire

ACTE I : Muse
Five

Maman n'est pas là, ce matin. Elle dort dans un coin de ma conscience fanée. Mes yeux s'ouvrent sur les murs bruts d'une maison que je ne quitte plus depuis cinq ans alors que je vois mes frères et sœurs se multiplier, arriver, puis disparaître du jour au lendemain. Mais moi, je reste, tel un pilier empêchant que cet orphelinat ne s'écroule.

Muse, Maman, où es-tu ? Pourquoi ne te réveilles-tu pas ? Muse ?
Je m'extirpe de mon lit comme d'un cocon. Tous les autres se dirigent déjà vers les douches, sans un regard pour le fantôme que j'ai toujours incarné pour eux. Je cherche Muse, frustrée, le cœur serré. Les autres enfants ont disparu. Muse me manque.

Maman... ? Maman... ?
Je presse ma poitrine dans l'espoir d'activer une quelque mémoire me chuchotant où je l'ai laissée. C'est pourtant la réalité qui, dans un murmure, m'appelle avec ironie. Je lève la tête. Il restait un enfant. Il tient quelque chose dans sa main, qu'il jette sur moi après m'avoir adressé un sourire compatissant.

Le jouet inanimé rebondit sur le sol. La tête de la poupée Muse, seul souvenir d'un temps oublié qu'est celui de l'enfance, roule boule sur le sol, rebondit contre mes chevilles. Je me baisse, saisit son corps désarticulé, cire fondue qui se dissout entre mes mains à l'instar des souvenirs qui y sont rattachés.

Maman, pourquoi ne me réponds-tu pas ? Maman ? MAMAN !

Maman...

ACTE II : Samara
Fifteen

Plic, ploc, plic, ploc.
Frrrt. Schhh. Frrrt. Schhh.

Je sors de la douche, dans une pureté illusoire. Une dame vêtue de blanc m'habille et me tresse les bras dans le dos, à l'aide d'un gilet blanc, dans une pièce blanche d'un bâtiment blanc. Ce blanc me rend malade, me réduit à l'agonie. Je serre les dents, tente de me libérer de mes liens. Je retiens mes larmes qui ont encore la force de couler après toutes ces années. Je veux lui cracher à la gueule l'injustice du monde.

Mais je suis folle, alors elle le prendra bien. Elle s'essuiera le visage avec nonchalance puis continuera sa tâche inlassable.
Soudain, un courant d'air. Samara surgit, dans sa robe blanche, ses longs cheveux noirs tombant de chaque côté d'un visage d'une pâleur de mort. Je veux tendre la main vers elle mais seuls les mots peuvent l'atteindre.

-Qu'est-ce qui t'arrive, Ehma ? Ils te font du mal ?

J'acquiesce, elle s'approche de moi, me caresse le visage de sa chaleur réconfortante. Un sourire diabolique fend ses lèvres.

-Ne t'inquiète pas, tout va s'arranger, tout va bien se passer...Je suis là...Je suis là...

J'hurle.
Mes liens se déchirent, mon corps se tord. Je me cabre, tel un animal sauvage, et lui envoie la force de ma tête dans le ventre. L'infirmière pousse un cri de terreur, tombe à la renverse. Un chariot roule contre le mur. Elle gît sur le sol, inanimée. Je tremble. Mes cheveux sont encore mouillés.

Dans l'ouverture de la porte, Samara sourit, et disparaît.


ACTE III : Nine
Nineteen
-Pourquoi on ne peut pas se voir ?

-Parce qu'il fait noir, Nine.

-Tu n'as pas de lumière ?

-Seulement quand je vais me laver ; le reste du temps, je suis dans le noir.

-Tu as peur ?

-Non, pas quand tu es là.

Je devine que Nine sourit et c'est l'imagination de ce sourire qui me donne toute ma force. Lorsqu'elle est là, tout me paraît possible. Les moindres obstacles se noient dans une indifférence nouvelle. Je tends la main, la touche, la caresse, joue avec ses longs cheveux. Ma langue se délie. Je sais qu'elle, elle ne me quittera pas. Nine n'est pas lâche, se détache d'un quelconque stéréotype pusillanime.

Soudain, elle se lève, me faisant sursauter. Le tissu de ses vêtements frotte le sol dans un sifflement spectral. Elle me saisit les mains.

-Non, ne t'en vas pas !

-Je ne m'en vais pas. Je reste là. Pour toujours.

Elle se penche, son souffle gelé me caresse le visage.

-Je suis toi et tu es moi.


ACTE IV : Nineteen
Twenty-Two

Ils ont désormais trouvé un remède à ma maladie, car la source s'est avérée très simple. Du jour au lendemain, j'ai quitté la noirceur de cette cellule. Mais il était trop tard, car l'obscurité de mon âme m'empêchait de me réjouir de la lumière du soleil. Mon enveloppe disloquée, où se battaient deux embryons d'esprit, a traversé une limite spatiale. J'ai plongé, du jour au lendemain, dans une virtualité qui ne m'a jamais parue si réelle. Main dans la main, Nine et moi nous sommes aventurées sur ce nouveau terrain, façonnant un nouvel être, plus puissant que jamais. Nine est bien présente en temps que voleuse, mais l'esprit d'Ehma demeure, encore marqué par les épisodes de l'autre monde. Alors que les autres incarnent leur personnage, je laisse Nine agir comme bon lui semble. La déconnexion a disparu, me fermant définitivement la porte de l'ancien monde.
Nous étions chez nous.


ACTE V
Twenty-Three
Je cache Nine dans un recoin de mon cœur et m'avance avec discrétion derrière les arbres de Liusta. Mes pas sont faits du velours des félins les plus grandioses mais mes griffes sont aussi tranchantes qu'un rasoir. Je me faufile contre la verdure, alors que l'astre solaire caresse déjà les Montagnes de Laine.

Nine jaillit de mes entrailles comme un nouveau né et déverse haine et souffrances sur mon ennemi, le recouvrant d'attaques. Les points de vie s'amenuisent. Mon mana diminue, très vite, trop vite.
Sa vie s'écrase en même temps que ses défenses. Il ne me reste que quelques secondes. Je fatigue. Nous allons mourir.

Tout d'un coup, il tombe à terre. Une lueur m'embellit de toutes parts. Le vitrail du soleil s'écrase sur les montagnes et saigne d'un crépuscule plus rouge que jamais.

Level Up.

Les montagnes de Laine disparaissent derrière mois tandis que je gagne Ymniae.
Et je ne me suis jamais sentie aussi normale.





Revenir en haut Aller en bas
« Wounded Warsong »
avatar
« Wounded Warsong »

✖ Date d'inscription : 04/08/2012

❝ C'est un secret?
❝ Relationships:
❝ Inventaire:
MessageSujet: Re: Nineteen, so badass ~ [Terminée]   Sam 18 Aoû - 22:30

Bienvenue à toi, Nineteen. Ravie de voir que le personnage a été rapidement pris.
Bon courage pour la suite, amuse-toi bien :-)


Absente pour un long moment. Peu disponible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesjdr.frbb.net/
« Sword of Omens »
avatar
« Sword of Omens »

✖ Date d'inscription : 04/08/2012

❝ C'est un secret?
❝ Relationships:
❝ Inventaire:
MessageSujet: Re: Nineteen, so badass ~ [Terminée]   Sam 18 Aoû - 23:10

    Bienvenue number 19 ! :08: Bon courage pour ta fiche ^^








Personnage non-joueur mais je réponds aux mps :)
Absente du vendredi soir au lundi matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostuniverse.frbb.net
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Nineteen, so badass ~ [Terminée]   Dim 19 Aoû - 10:46

Merci pour cet accueil =)

Ma fiche est terminée !
Revenir en haut Aller en bas
« Sword of Omens »
avatar
« Sword of Omens »

✖ Date d'inscription : 04/08/2012

❝ C'est un secret?
❝ Relationships:
❝ Inventaire:
MessageSujet: Re: Nineteen, so badass ~ [Terminée]   Dim 19 Aoû - 11:04

    Coucou Nineteen pour ta question le lieu rp Gundodrada à Liusta est de lvl 40 à 50 désolée j'avais oublier cette question x)

    Tout me parait correct sinon,



    Félicitation Nineteen tu es de niveau 41, tu peux commencer le rp !








Personnage non-joueur mais je réponds aux mps :)
Absente du vendredi soir au lundi matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostuniverse.frbb.net
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Nineteen, so badass ~ [Terminée]   Dim 19 Aoû - 11:13

Merci merci, je file rp ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nineteen, so badass ~ [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nineteen, so badass ~ [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sam Goss the Badass Lumberjack [terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Now Saving... :: Corbeille :: ANCIENNES FICHES-