AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Guide du forum  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur Lost Universe !
Forum RPG inspiré de Sword Art Online • Avatar manga 200*320px • 15 lignes minimum • Un staff présent • une bonne ambiance • De nombreux concours et activités ! • Plus de deux ans d'ancienneté !

♥ N’oubliez pas de voter pour nous toutes les deux heures !


Prédéfinis


Le forum est réouvert ! Le forum a été réinscrit sur les top-sites merci de voter pour nous !

 

 Calliope ◭ burn in hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Calliope ◭ burn in hell   Sam 22 Déc - 17:21



©lulluheartless
Introduction

• Pseudo: Calliope
• Prénom: Camelie
• Nom: Thompson
• Métier: Mage
• Age: 17 ans
• Groupe: Joueurs

Et en vrai?

• Prénom/Pseudo: Papa Vador
• Comment avez vous connu le forum?: .... Je suis tombée dessus dans une phase intensive de cherchation de forum. Probablement par partenariat ou top site ?
• Suggestion d'amélioration: Des logements à acheter :3
• Avatar: Vriska Serket ◭ Homestuck
• Personnage prédéfinis ?: [ ✗ ]
Caractère & physique


  Camelie, c'est la princesse tombée de son piédestal à coup d'indifférence, qui vous bassine de paroles à longueur de temps, elle parle la petite elle parle trop, elle crache, elle diffame, elle vous assomme à coup de « va te faire foutre », de regards dédaigneux et de fierté mal placée. Elle ne vous connaît pas mais elle ne vous aime pas, ou bien elle vous aime et il n'y a pas plus de raison à cela, certains parlent de son instinct féminin elle le définit comme une sélection naturelle : appelons-ça de la connerie. Et c'est une bêtise maladive, une sale habitude, un défaut placé au hasard sur sa personne et qui la ronge, qui nous tue et qui la rend insupportable.

Ce serait mentir que de la dire sans coeur, méchante ou machiavélique, si tout le monde pouvait s'en sortir, cela lui conviendrait bien. Camelie a juste peur d'être une de ses simplettes sans estime de soi qui s'accrochent au moindre rêve, au moindre espoir, qui suivent la marche en faisant semblant d'être honnêtes. Camie vaut plus que ça, elle veut son indépendance, elle veut décider, elle veut gagner, elle veut qu'on l'admire, qu'on cherche à gagner son affection, Camie veut des parades à son nom et des étoiles dressées pour elle, Camie veut des baisers sur la trace de ses pas, elle veut de l'attention, petite fille sans futur balancée au milieu du vide. Alors Camelie vous rejette et vous rabaisse, Camelie disserte sur la magnificence de sa propre personne, Camelie joue successivement la dictatrice et la fille sans nom que vous emmenez au cinéma le dimanche. Et c'est autant de facettes qu'il faudrait étiqueter et ranger dans des flacons bleus clairs à jeter au bûcher, afin qu'il ne reste que les cendres d'une âme terne vomissant des vulgarités.

Elle vous regarde avec son air de fausse muse, et vous raconte sa vie avec son grand sourire. Elle ressemble à toutes ses filles que l'on croise sans regarder, elle a la taille moyenne et les cheveux de jais qui s’entremêlent dans son dos, un visage fin et un long nez retroussé, les yeux en amande et des iris océans qui divergent derrière ses lunettes rondes. Elle est la silhouette maigre que l'on ne veut pas remarquer lorsqu'on arpente les grand boulevards. Calliope n'estime pas avoir besoin d'être jolie pour être plus parfaite qu'elle ne l'est déjà. La superficialité ses pour les pimbêches, les filles qui regardent glee en repeignant leurs ongles en couleur, Camie est une garce mais une de celles qui titillent les boutons de la manette en vieux tee-shirt et basket rouges. Les jeux vidéos c'est les lamelles de rêves qui lui restaient de son enfance, c'est l'aventure, chercher l'absolu et montrer sa puissance. Et tout les moyens sont bons. On la connaît trop bien pour ne pas s'en méfier Calliope, elle vous entraîne avec elle même si vous n'en voulez pas, elle vous propose des marchés, hypothèque vos vies pour s'en sortir, entre dans votre guilde et vous quitte le lendemain, elle ne cherche à tromper personne pourtant, elle vous embobine sans mensonges, elle vous ruine sans vous tuer. Elle est consciente pourtant, que survivre au dépens des autres sans se donner la peine de retenir leur nom n'est pas la meilleure chose à faire. Mais mon dieu! L'amitié et autres niaiseries de camaraderies donne la gerbe à ma petite reine, trop calculatrice pour prendre le risque de soloplayer pourtant.

Et elle est là, jolie petite perfection incomplète, à pavaner comme un puzzle de Mona Lisa auquel il manque des pièces, pauvre gamine jetée au milieu d'un gouffre qui coupe peu à peu les cordes qui la retiennent, pauvre petite pétasse qui rit d'un humour narquois, malsain, aussi mauvais que cette poussière acre de franchise hypocrite qui façonne son cruel monde de papier mâché où elle règne en maître. Déesse de pacotille à peine supportable qui s'enterre en cherchant à attraper des lambeaux de ciel bleu.




Histoire


Too afraid to go inside
For the pain of one more loveless night.

  Je ne me souviens du jour de ma naissance, je ne saurais dire où c'était, si j'ai poussé mon premier cri dans les bras de ma mère, si l'on ma comparé à mon père, si la sage femme les a félicités, si l'horloge a sonné dix heures, si nous étions bien dans une clinique de Toranto, si ma soeur était à leur chevet ou bien si elle fumait juste une clope à la fenêtre. Je ne sais pas si j'était une enfant attendue, désirée ou bien une erreur. J'ignore tout de mes trois premières années. Parfois un jouet en plastique me paraît familier, des vieilles berceuses résonnent dans ma tête, ou je revois en plissant les yeux des sourires sur lesquels je m'efforce de mettre un nom. Ainsi je ne peux pas vous garantir d'où je viens, si je suis adoptée ou la vraie fille de mes parents. Je me refuse de croire ce que les autres racontent, mes cinq sens sont mes seules vérités et ma famille passe son temps à me mentir. Je n'ai jamais eu confiance en cette communauté de simples d'esprit que les gens appellent "famille".

Je pourrais vous raconter plus en détail les personnalités de ce groupuscule de crétins mais croyez-moi cela n'en vaut pas la peine. Ma mère est une idiote qui feint de se satisfait de notre vie modeste. Mon père joue le mari parfait en ramenant des fleurs le soir, mais je ne me rappelle pas l'avoir vu débarrasser la table ou sortir les poubelles une seule fois dans sa vie. Ma soeur n'est pas aussi hypocrite, elle est une ratée et se revendique en tant que telle. Vous voyez les blondes décolorées tartinées au maquillage qui fument et finissent dans les toilettes avec n'importe qui n'importe quand ? Ma soeur fais parties de ces filles-là, catégorie d'individus que je méprise particulièrement. La vie chez nous n'a jamais rien eu d'exceptionnel. Les repas se faisaient dans le silence et nous regardions parfois la télé ensemble en fin d'après-midi. Pris d'un excès de folie mon père nous emmenait au musée toutes les trois semaines et, de temps à autre, jouait son rôle de père en faisant des remontrances vaines à mon aînée.

A l'école je n'ai pas eu beaucoup d'amis. Rejoindre les jeux puérils de cette bande de brailleurs dégénérés m'a toujours paru une perte de temps. Cache-cache, chat, l'épervier, 1 2 3 soleil et autres gamineries étaient des activités pour lesquelles on je préférais qu'on m'oublie. En revanche j'ai toujours eu beaucoup d'intérêt pour les jeux de rôles imaginaires. Au début je jouais au corsaire mais mes pairs furent vite lassés de mes trop nombreuses victoires sur les mers. Jaloux, voilà ce qu'ils étaient. Pfff. Une perte de temps qu'est-ce-que je disais. Mes notes étaient plus que correctes, les maths m'intéressaient mille fois plus que la camaraderie et je passais des soirées entières à prendre de l'avance sur mes exercices, n'ayant rien de passionnant à faire chez moi. Je ne travaillais pas pour satisfaire mes parents ou mes professeurs, il s'agissait là d'un loisir comme un autre.

C'est à huit ans lors d'une de mes longues séances de regards méprisants envers mes camarades que je découvris mon véritable but dans la vie.

▬ Plus tard j'irais à la conquête du monde avec un poney et j'obligerai cette horde de crétins à s'agenouiller devant ma toute puissance.

Plus j'y repense et plus je me rend compte que j'étais vraiment adorable plus jeune. Oh je suis toujours adorable évidemment mais mon charme était encore plus flagrant qu'aujourd'hui. Ceci dit le peu de gens qui m'entendirent ricanèrent et je digérais ce manque de respect en silence. J'ai toujours été posée et calme. Il aurait fallu que je soie la dernière des imbéciles pour me rebeller contre ces gueux : je n'avais pour allié que moi-même et ces isolants baignaient dans l'amitié. Je grommelais un allez vous faire foutre. Je ne parlais de mon projet à personne d'autre. Ils n'avaient pas besoin de savoir. J'avais décidé ce que j'allais faire et je compte bien y arriver. Sans le poney.


Consuming space and time you welcome it
and drawing side-by-side the lines you see fit

  J'ai toujours adoré la maison de vacances de ma grand-mère. Il n'y avait strictement rien a y faire, ainsi, je pouvais passer mes journées affalée dans un lit sans que l'on me reproche quoi que ce soit. Mieux, c'est là-bas que j'ai allumé pour la première fois un ordinateur. Enfin la première fois que je l'allumais pour des raisons intéressantes. J'ai tout de suite accroché avec les mmorpg. Là-bas les gens étaient toujours aussi stupides mais au moins pouvaient s'avérer utiles pour finir les donjons ou me donner un peu d'équipement. C'était le bon temps, vraiment, oh bien sûr le temps est toujours bon actuellement aussi si on oublie que le game over est définitif que tous ces dégénérés ont perdu les pédales et se massacrent entre eux et que je suis la seule joueuse saine d'esprit à me bouger les fesses pour faire avancer ce bordel ! Bref passons j'aurais tout le temps de vous décrire dans quel merdier je vis plus tard. Sur le net je me suis fait un ami ! Il était con, pas très doué, débile, plus vieux que moi mais moins intelligent, naïf, mais il m'admirait et je pouvais lui faire confiance. C'est dingue comme tout le monde passait son temps à refouler sa haine sur moi ! J'allais de bannissement en bannissement, de guilde en guilde, d'insultes en insultes, il me faudrait un dictionnaire pour écrire toutes leurs méchancetés ! Heureusement que j'avais mon ami. J'ignore quel est son vrai nom, je sais juste qu'il vivait quelque part aux états-unis et qu'il aimait la mythologie grecque. Un jour il m'a parlé des muses et m'a dit que sa préférée était Calliope. Le nom était joli j'ne fis donc mon pseudonyme officiel. Quelques mois après il me donna rendez-vous, il passait au Canada et souhaitait m'y croiser. J'attendis deux heure et personne ne vint. Impossible de le recontacter plus tard. J'ignore si c'est par frustration, par rage, par sentiment de trahison ou le tout, mais, en rentrant chez moi j'avais les larmes aux yeux. De toutes les choses que l'ont m'avait faites c'était de loin la pire. Je pense que mes colères lorsqu'elles sont comme celle-ci sont à craindre, et je dis ça objectivement. Avec du recul mes gestes me paraissent insensés. J'avais toujours réussi à tout surmonter. Alors pourquoi étais-je si contrariée ? Pourquoi ai-je déchiré les rideaux de notre petit appartement ? Pourquoi ai-je frappé ma soeur ? Pourquoi ai-je jeté mon ordinateur par-dessus le balcon ? Et pourquoi bon sang n'ai-je jamais réussir à me défaire du nom de Calliope ? Je pense que l'espoir est un sentiment horrible. Quant aux amis ils sont futiles. S'attacher aux gens et stupide. Je n'ai pas besoin d'amis. Je n'en ai jamais vraiment eu je crois, et je n'en veux pas. Je n'en ai pas besoin.


I'm gonna live I'm gonna fly
I'm gonna fail I'm gonna die die die die


  Ajurna Online. Ça avait l'air d'un truc génial dit comme ça, quelque chose de gros, en tant que bon geek il fallait y participer. On nous a bombardé de pub et de tracts, on en a parlé dans la cour du lycée, on a séché des cours pour faire partie des premier à tester le jeux, on a reçu nos technologies du diable et j'emmerde les gens qui l'ont vendu. J'emmerde le taré au nom imprononçable qui a conçu ce jeu. J'emmerde ma famille pour m'avoir laissé le prendre. J'emmerde les infirmières qui tentent de me garder en vie à l’hôpital et plus que tout je m'emmerde pour avoir pensé que ce serait "génial". Au début c'était l'extase, la connexion, entrer le pseudo, Calliope qui revint malgré moi encore. C'était "génial". J'avais l'impression de seulement commencer à vivre, comme si tout ce qui s'était passé jusque là n'était que le prélude de l'existence et qu'un dieu allait venir me voir pour me dire que c'était le vrai monde ici. Vivre ici me paraissait utopique au début. Mais je déteste être forcée à faire les choses. Quand on a appris ce qu'il se passait, que tout le monde chialait, ou essayait de fuir -allez savoir où- j'ai juré comme je n'avait jamais juré avant, contre tout le monde,et, finalement, n'ai rien fait. J'ai mis du temps à me décider à sortir de la ville pour débutant. Mais les gens ne progressaient pas ! J'ai vite comprit que confier mon destin à une bande de faiblards inutiles était une mauvaise idée, alors je me suis mise en route, traversant les zones dangereuse en groupe, aidant pour les donjons tout en gardant mon individualité : je vous l'ai dit je déteste ses conneries d'amitié et d'appartenance à un groupe, mais soloplayer me paraît suicidaire ! Je suis de nature calculatrice, et je tiens trop à ma vie pour me jeter dans une bataille perdue d'avance ! Je pense que les gens ont beaucoup progressé grâce à moi, mais comme d'habitude personne ne m'est reconnaissant et tout le monde me dénigre ! Je ne sait pas quel monde est le plus absurde : celui d'avant ou Ajurna ? Les deux sont insensés, vivement que je sois la reine du monde. Je conclurais ces mémoires avec ces lignes, en espérant que ce ne soit pas les dernières que j'écrirais : si un jour quelqu'un est amené à lire ceci, ce qui signifiera probablement que je suis morte, essayez de retenir deux choses : la première est que je suis la meilleure du monde et que je mérite des funérailles digne du plus grand pacificateur que la terre aie connu. La seconde est que, personne ne doit oublier pourquoi il s'est battu et qui s'est battu avec lui. Ainsi on se souviendra peut-être de moi.
« Remember the Ajurna »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Sam 22 Déc - 17:35

Bieenvenue chez nous. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Sam 22 Déc - 18:21

Welcome, jeune Mage :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Sam 22 Déc - 18:53

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
« Sword of Omens »
avatar
« Sword of Omens »

✖ Date d'inscription : 04/08/2012

❝ C'est un secret?
❝ Relationships:
❝ Inventaire:
MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Sam 22 Déc - 19:10

Bienvenue ! J'adoooooooooooooooore ton avatar *-* J'espère que tu te plairas ici puis bon courage pour ta fiche surtout ! Si tu as des questions n'hésites pas :)








Personnage non-joueur mais je réponds aux mps :)
Absente du vendredi soir au lundi matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostuniverse.frbb.net
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Sam 22 Déc - 20:23

Welcome!!! Bonne continuation sur le forum!
Revenir en haut Aller en bas
« A name for a day »
avatar
« A name for a day »

✖ Date d'inscription : 10/08/2012

❝ C'est un secret?
❝ Relationships:
❝ Inventaire:
MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Sam 22 Déc - 23:30

Bienvenue sur le forum ! ^^


#893e49
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Ven 28 Déc - 22:30

Merci à tous je finis le plus rapidement possible :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Dim 6 Jan - 20:59

DOUBLEPOSTDUMAL.

J'annonce que cette fiche est terrrrrminée. La fin est un peu bâclé pardon ;A;
Revenir en haut Aller en bas
« Sword of Omens »
avatar
« Sword of Omens »

✖ Date d'inscription : 04/08/2012

❝ C'est un secret?
❝ Relationships:
❝ Inventaire:
MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   Mar 8 Jan - 9:19

Parfait parfait ! Jolie fiche j'aime beaucoup :coeur


Tu es de niveau 30 !

Tu peux désormais rp. N'oublie pas de créer ta fiche de stat, participer aux évents, changer de classe si tu le souhaites et recenser ton avatar ! :)








Personnage non-joueur mais je réponds aux mps :)
Absente du vendredi soir au lundi matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostuniverse.frbb.net
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Calliope ◭ burn in hell   

Revenir en haut Aller en bas
 

Calliope ◭ burn in hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» G. Kieran McTavish- Burn in Hell
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Now Saving... :: Corbeille :: ANCIENNES FICHES-