AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Guide du forum  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur Lost Universe !
Forum RPG inspiré de Sword Art Online • Avatar manga 200*320px • 15 lignes minimum • Un staff présent • une bonne ambiance • De nombreux concours et activités ! • Plus de deux ans d'ancienneté !

♥ N’oubliez pas de voter pour nous toutes les deux heures !


Prédéfinis


Le forum est réouvert ! Le forum a été réinscrit sur les top-sites merci de voter pour nous !

 

 Piège fatal ? [ PV : Nineteen ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Piège fatal ? [ PV : Nineteen ]   Ven 14 Déc - 18:22

Le vent était… Glacial. Trop froid. C’était terrible. Son bout du nez complètement endormi par le rude hiver, Delal déambulait entre les arbres. Il avait beau se pelotonner dans son manteau, mettre ses mains dans ses poches et fourrer son bas du visage dans son écharpe, rien à faire. Alors il soupira. Ce qui créa un épais et désagréable nuage blanc. Preuve que la température avait nettement chuté depuis le début du mois. Le jeune homme n’était pas spécialement frileux mais… Quand il fait froid, il fait froid. Pas la peine de la ramener et de jouer le beau gosse. Tiens les beaux gosses, on en revient toujours à eux ! Il en avait croisé pas mal mais en ce moment il voyait de ces spécimens… Genre le cliché du brun ténébreux, il y a toujours des bruns ténébreux dans les jeux vidéos, qui laisse son manteau polaire pour la bombe/blondasse qui le colle. Vous savez le genre de nana qui est toujours en train de dire : « Han Ken – il y a toujours des bouffons pour appeler leur fils ainsi – t’es trop fou, j’te kiffe ! ». Delal se mit à rire. Le froid s’engouffrait alors dans sa gorge, ce qui le sécha net. Et voilà, à partir loin dans ses pensées, il était puni pour se moquer des idiots qui ne finiraient sans doute jamais le jeu. C’est pour ça que la solitude est cool. Sortant les mains de ses poches en grimaçant lorsqu’il ressentit un peu plus le froid, il s’apprêtait à trottiner pour se réchauffer. Sous son poids, les brindilles et autres racines craquaient. Les feuilles mortes s’accumulaient et la discrétion n’était tout simplement pas envisageable dans ces bois. De toutes manières, qui devait-il craindre ? Ce n’est pas comme-ci il n’avait pas peur de dégainer son épée, de se battre et même de tuer ? Les avantages de la solitude pure et dure : On n’a plus pitié de personne, et les gens ont tendance à se méfier. Du genre : « Oula, lui si il traîne tout seul, c’est qu’il en a tué pas mal avant… ». Ah la peur. Un sentiment stupide dans le fond. Cela vous fait imaginer des tas de choses… Stupides. Car oui, depuis le début du jeu, soit douze mois de péripéties intenses, il n’a tué aucun humain. Toutes ses victimes étaient des monstres. A aucun moment il n’a ressenti la nécessité de défier un des autres joueurs, à aucun moment il ne s’est senti menacé. En même temps avec son level 46, il n’a pas trop de quoi s’en faire. Surtout dans des zones pépères comme celle-ci, où les monstres ont un niveau plutôt faible. Courant à allure moyenne depuis déjà une dizaine de minutes, plongé dans le fil de ses pensées, il ne remarquait pas qu’un piège était caché dans un tas de feuilles. Se prenant les pieds dedans, il fut saucissonné dans un filet, comme dans les films type navets ou à petit budget, retourné puis suspendu à un arbre. Son rythme cardiaque s’accéléra à cause de la surprise. Puis reprenant rapidement ses esprits, il tentait de se dégager le bras pour attraper son épée et couper les mailles du filet. Un craquement de branches lui fit détourner les yeux de son but. Une brune avec un sourire légèrement sadique, les yeux pétillants, s’approchait de lui. Roulant les yeux, se croyant alors vraiment dans un film bidon, il lui lança en premier :

« Je parie que ce machin est de toi. T’es gentille, tu me détache, je fais ma vie et toi la tienne et comme ça tout le monde il est content. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Piège fatal ? [ PV : Nineteen ]   Sam 15 Déc - 21:07

HAAAA il fait froid, Dieu sait qu'elle en a horreur... Et surtout comment cela se fait-il qu'elle puisse être malade dans un jeu. Nan mais je vous jure la technologie de nos jours elle vaut plus un clou. C'est pitoyable. Voilà qu'elle se levait, le nez aussi rouge que celui des vieux types bien ridicules qui sont censés faire rires les gosses dans un chapiteaux, elle qui aimait tant se balader avec son habituel robe rouge et mauve. Comment voulez-vous être crédible si vous arrivez devant un petit joueur innocent prêt à le massacrer et pouf au lieu d'avoir votre jolie tenue pleine de sang vous vous retrouvez avec un manteau en poil d'une quelconque créature poilue et une écharpe de laine qui vous couvre la moitié du visage... je vous garantis pas que l'on vous prenne au sérieux. Enfin bon, pour la résolution intelligente de la gamine, bah je me prend pas de surplus vestimentaire, trop encombrant. Et puis tan pis si elle se caille, ce n'est pas la plus grande Playeur Killer de ce jeu qui va attraper froid, elle est une Warrior zut ! Même si en même temps que d'avoir cette pensée, elle éternue d'une façon pour le moins... peu élégante. Elle sortit de la petite cabane qui lui servait de demeure les deux mains dans les poches de... son tablier ou ce qui y ressemblait.

Alors qu'elle titubait sur un chemin inexistant, la donzelle fut légèrement troublé, ou plutôt intriguée par quelques piaillements qui n'avaient rien d’animal. Deux gamins, deux petits rouquins semblables à deux grosses boules de neiges avec leur gros blousons, ils avaient quoi... entre une douzaine d'année, c'est tellement triste de voir des enfants si jeunes bloqués dans un monde si cruel. Mais Astrid autrement nommé Nineteen était tellement une gentille demoiselle qu'elle allait les libérer de cette prison, alors qu'elle commençait à sortir sa dague, les deux marmots apparemment pas du tout effrayés par la tueuse se sont approchés d'elle, très bien ainsi ils lui faciliteraient le travail. Ce fut sans compter que en même pas l'espace de quelques fractions de seconde les impertinents lui attrapèrent son petit gadget censé et je dis bien censé retenir le nœud de sa robe, autant vous dire que c'était la derrière choses à faire pour ne pas énerver la brunette. Et ce fut une super course poursuite qui débuta, enfin imaginez-vous le décors... une forêt en plein hiver, c'est plus une course d'obstacle qu'autre chose. Évitez les arbres, suivre les sales gosses du regard, tenter de les rattraper, e-sauter aux dessus de branchages... un vrai calvaire en somme. Ce n'est pas ce qui viendra à bout de Nineteen, une vraie teigne cette fille... sauf qu'il faisait froid et elle aimait pas ça, du coup elle s'essoufflait comme une petite vieille...

« Rahhhhh ! Mes points d’endurance se sont tous barré... »

Elle souffla dans la barbe qu'elle n'avait pas quelques injures à elle-même et au temps aussi. Mains sur les genoux, son souffle se faisait lourd avec une petite pointe d'énervement ce qui le rendait aussi désagréable que celui d'un fumeur qui tente de faire son petit sportif. Avis aux lecteurs, ne jamais tenter d'imiter Usain Bolt alors que le paquets de tabac disparaît en une journée... c'est mal de fumer. Prenez exemple sur Link, petit être de la nature qui n'a aucun mal à faire un cinq-cent mètres... bon d'accord je me tais. Enfin bref, les gamins... elle les avait déjà perdue de vue et Zut, si elle les revoit, elle va leur faire bouffer là son petit gadget et puis la solution de les pendre par les pieds et de les faire craquer pour finir par les saigner comme des porcs... bon plan n'est-ce pas ?

Enfin bon arrivé au moment où, un drôle de bruit se fit entendre. Lorsqu'elle s’avança dans une petite clairière u-un type... dans un filet, le genre de piège ridicule qu'on certainement posé ces gamins. Nan mais elle rêve là ? Il vient de l'accuser et de la traiter ? L'appeler gentille est une insulte pour elle.

« Gentille ? Humph tu sors pas beaucoup toi, généralement on me connaît dans le coin... »

Elle s'approche de lui s'agrippant au filet pendu de manière à se hisser légèrement, les pieds frôlant le sol, se balançant de droite à gauche aussi légèrement que pourrait voleter une plume. Elle approcha son visage du sien arborant son continuel sourire machiavélique dévoilant ses jolies dents blanches. Puis dans un murmure, dans lequel on pouvait sentir sa moquerie :

« Voyons ce n'est pas mon genre de poser des piège si puéril, poursuivre sa proie alors qu'elle est complètement désemparé, ça c'est mon genre. Cependant, aider un quelconque individu sans avoir la moindre chose en retour... ce n'est pas chose que j'ai l'habitude de faire et c'est bien plus amusant de voir l'individu en question essayer de se dépatouiller tout seul... »
Revenir en haut Aller en bas
 

Piège fatal ? [ PV : Nineteen ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Fatal Bazooka - Ce matin va etre une pure soirée
» Un virus internet piège un pédophile allemand...
» Fatal Bazooka
» Fatal Four Way : MVP VS CM Punk VS Edge VS Kane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ❝ Now Saving... :: Corbeille :: ANCIENS RP-